French bio underneath

Swiss citizen born in Lausanne, Luc Weber studied economics and political science, gaining a Ph.D. in economics at the University of Lausanne. He was a full professor of public economics at the University of Geneva and a visiting professor at the universities of California, Los Angeles, Lausanne and Fribourg. As a trained economist, he has published five books and advised the Swiss federal government and various canton governments; from 1977 to 1980, he was a member of the Swiss Council of Economic Advisers.
From 1982 onwards, Dr Weber spent more than 10 years in university administration as Vice-Rector then Rector of the University of Geneva, as well as President of the Swiss Universities Rectors’ Conference.
Luc Weber has advised multiple governmental organizations and international associations active in the field of higher education and research; he also contributes to books, writes reviews and delivers talks about his areas of interest. He was notably a founding board member of the European University Association (EUA). He also served the Steering Committee for Higher Education and Research of the Council of Europe, the last four years as vice-chair and chair. From 2002 to 2008, he was Vice-President and treasurer of the International Association of Universities (IAU). He also participated – in most cases as chair – in the evaluation or accreditation of some forty Universities, Faculties and University Networks, with the Institutional Evaluation Program of EUA, the Austrian Accreditation Council, the German Rectors’ Conference and other national organizations. Professor Weber was also part of the small team which created the University of Luxembourg and was an expert of the German Science Council in charge of selecting elite universities. He is also carrying out missions for the Council of Europe and the World Bank.
In 1998, he co-founded — and has since been the leader of — the Glion Colloquia, a respected think tank dedicated to the future of research universities (www.glion.org ).
For his dedication to higher education and research, he was awarded a Doctorate honoris causa by the Catholic University of Louvain-la-Neuve in 2006 and he became an associate member of the Royal Academy of Belgium in 2011.
Within his own region, he has been a member, since its creation, of the executive committee of the Jean Monnet Foundation for Europe. Dr. Weber has also served as chair of the Foundation Board of the autonomous Faculty of Protestant Theology of the University of Geneva and was a member of the Board of the International Red Cross Museum.


Bio en français

Citoyen suisse né à Lausanne, Luc Weber bénéficie d’une double formation en économie et sciences politiques, conclue par un Doctorat ès sciences économiques et commerciale de l’Université de Lausanne. Il a été professeur ordinaire d’économie publique à l’Université de Genève (1975 – 2006) et professeur invité aux Universités de Californie à Los Angeles (UCLA), Lausanne et Fribourg. En tant qu’économiste, il a notamment publié cinq monographies et a conseillé le Gouvernement fédéral suisse et les gouvernements cantonaux ; il a aussi été membre du groupe suisse d’experts « situation économique » de 1977 à 1980.
Depuis 1982, Luc Weber s’est engagé pendant près de dix ans dans la gestion universitaire et la politique de l’enseignement supérieur et de la recherche en Suisse. Il a été Vice-Recteur, puis Recteur de l’Université de Genève, ainsi que Président de la Conférence des Recteurs des Universités suisses.
Luc Weber a servi plusieurs Associations internationales ou Organisations gouvernementales actives dans le champ de l’enseignement supérieur et de la recherche. Ceci le conduit à conseiller des gouvernements et à évaluer pour le compte de diverses agences nationales et de l’« European University Association » (EUA) une quarantaine d’universités de recherche, de facultés et de réseaux universitaires en Europe ou dans le monde. Il a également rédigé plusieurs contributions pour des livres ou des revues et donné de nombreuses conférences en Europe et dans le monde sur de nombreux sujets de politique de l’enseignement supérieur et de la recherche et sur la gouvernance des Universités.
Dans le cadre de son engagement associatif, il a notamment été membre fondateur de l’EUA et a participé à son premier bureau de 2001 à 2005. Il a aussi servi pendant huit ans le Bureau du Comité directeur de l’enseignement supérieur et de la recherche du Conseil de l’Europe (CDESR), les quatre dernières années en qualité de Vice-Président, puis de Président. Il a également été Vice-Président et trésorier de l’Association internationale des universités (AIU) de 2002 à 2008. Luc Weber a aussi fait partie du petit groupe qui a créé l’Université du Luxembourg en 2003 et été membre de la Commission de stratégie du Conseil allemand de la science chargé de sélectionner les universités d’élite dans le cadre du premier cycle de l'”Excellenz Initiative”. Il a fait plusieurs missions pour des organisations gouvernementales comme le Conseil de l’Europe et la Banque mondiale. Après avoir été Membre du Conseil d’Administration de l’Université de Strasbourg de 2009 à 2012, il sert maintenant son Conseil d’orientation stratégique. Il a également présidé le Conseil académique du réseau d’universités de la région parisienne « HéSam » de 2011 à 2014.
En 1998, il a co-fondé et dirige depuis lors les « Glion Colloquium», un lieu de réflexion reconnu sur l’avenir et les responsabilités des universités de recherche, qui réunit tous les deux ans les Présidents de quelques-unes des meilleures universités du monde. Le résultat des travaux est régulièrement publié dans une monographie et sur le site web www.glion.org. Il organise actuellement le onzième Colloque (2017).
Son engagement en faveur de l’enseignement supérieur lui a valu d’être honoré d’un grade de docteur honoris causa par l’Université Catholique de Louvain-la-Neuve en 2006 et d’être reçu membre associé de l’Académie Royale de Belgique en 2011.
A titre d’engagement personnel et social dans son environnement proche de la Suisse romande, il sert depuis sa création le Conseil exécutif de la Fondation Jean Monnet à Lausanne et il a été membre du Conseil de Fondation du Musée international de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge à Genève. Il a également présidé le Conseil de Fondation de la Faculté autonome de théologie protestante de l’Université de Genève.